League of Legends arrive sur Netflix via la série animée Arcane

Netflix et Riot Games dévoilent la série d’animation Arcane adaptant League of Legends à destination du service de streaming pour l’automne 2021.

Un premier teaser vient d’être publiée pour Arcane, la première transposition du célèbre jeu vidéo League of Legends de Riot Games sous la forme d’une série animée Netflix. La vidéo consiste en 18 secondes d’images rapides et peu descriptives, plus pour formaliser l’existence du projet qu’autre chose. La série de Netflix et Riot Games vise à raconter l’origin story de deux champions de League of Legends et du pouvoir à l’origine de leur séparation. Bien que ces deux personnages ne soient pas nommés à proprement parler, les personnages de Vi (Piltover) et Jinx (Zaun) semblent être tout particulièrement mis en avant dans le teaser.

Le descriptif place la série Arcane dans la région utopique de Piltover et les entrailles de Zaun. La première est une ville devenue un centre d’affaires et d’échanges commerciaux des plus florissants, vers où convergent les marchands et artisans du monde entier afin d’y trouver fortune et renommée. Le second lieu n’est autre qu’un vaste disctrict situé dans vallées et canyons au pied des falaises, au sommet desquelles a été construite la riche cité de Piltover. Autrefois une seule entité, Zaun et Piltover sont maintenant les deux faces d’une même pièce, toutes deux portées par une forte culture, des habitants indépendants et un commerce à toute épreuve. À ceci près que Zaun et ses quartiers envahis par des flots de résidus toxiques est plus propice aux affaires du marché noir.

Arcane constitue le premier pas de Riot Games en termes de séries télévisées, au fur et à mesure que les adaptations vidéoludiques se multiplient au sein de l’industrie hollywoodienne et des grands services de streaming. Le réalisateur de la future série, Dominique Bazay, promet une envolée de sensations fortes et un spectacle visuel qui clouera tout le monde sur son siège. « League of Legends a donné naissance à un enthousiasme et une communauté de fans d’envergure mondiale et nous (sur Netflix) sommes ravis d’être la terre d’accueil de la toute première série de cet univers. » Shauna Spenley, Global President of Entertainment chez Riot Games, décrit la série Arcane comme « une lettre d’amour à tous les fans du jeu qui réclamaient une expérience plus cinématographique sur l’univers et les champions de League of Legends. » La série Arcane est prévue pour l’automne 2021 sur Netflix.

Sources : Netflix Media CenterLeague of Legends (site officiel)
Images Copyrights : Netflix – Riot Games

Premier trailer pour la série Clarice, spin-off du Silence des Agneaux

CBS vient de diffuser la première bande-annonce de leur série thriller, Clarice, suivant le personnage après son enquête avec Hannibal Lecter dans Le Silence des Agneaux.

En 1993, un an après les évènements l’ayant confrontée à Hannibal Lecter afin de traquer un serial killer, Clarice Starling est propulsée à un rang de notoriété qui la dépasse et dont elle ne veut pas. Le synopsis de la série Clarice sous-entend que l’étoile montante du FBI se retrouve confrontée aux sphères politiques de Washington DC, alors qu’elle revient sur le terrain pour participer aux enquêtes sur les tueurs en série et prédateurs sexuels qui gangrènent les Appalaches et répandent la peur parmi les habitants de la capitale. Et comme en témoigne le titre, le projet entend bien se focaliser sur son personnage principal en explorant sa psychologie et les secrets qui entourent son passé familial – une facette évoquée dans le film de 1991.

Ce premier trailer représente l’aboutissement concret d’une annonce de la CBS remontant au 12 Janvier 2020. À l’occasion d’une conférence de presse de la TCA (Television Critics Association), les représentants de CBS Television Studios avaient confirmé le lancement d’une série policière reprenant le personnage de Clarice Starling, esquissé par Thomas Harris dans son roman d’origine en 1988. Ici, l’actrice Rebecca Breeds endosse le rôle-titre, détenu autrefois par Jodie Foster dans le film de Jonathan Demme. Une performance que les spectateurs pourront découvrir plus en détail dès le 11 Février 2021 sur CBS.

Ce projet est supervisé par Alex Kurtzman, à qui l’on peut attribuer nombre de projets réputés dans l’industrie tels que Alias, Fringe, Hawaii Five-0 ou même la franchise Star Trek, en tant que producteur exécutif et/ou scénariste. L’écriture de la série Clarice a été assurée par Alex Kurtzman lui-même, avec l’aide de Jenny Lumet. Cette série est réalisée dans le cadre d’un partenariat créatif, établi entre Kurtzmann et CBS pour une durée de 5 ans, via sa société de production Secret Hideout. Enfin, un lien de co-production est tissé entre CBS TV Studios et MGM TV, ces derniers étant en possession des droits pour Le Silence des Agneaux.

Source : DeadlineThe Hollywood Reporter Variety
Images Copyrights : CBS TV Studios

le jeu d’horreur Detention fait ses débuts sur Netflix

Le jeu d’horreur du studio taïwanais Red Candle Games, Detention, fait un retour indirect via la case série sur Netflix. Les deux premiers épisodes sont disponibles.

Detention est un jeu d’horreur développé et édité par un studio de petite taille à Taïwan, Red Candle Games (une douzaine de personnes, à en croire une interview avec Eurogamer en 2019). Publié en Janvier 2017, ce titre est aussi leur première production, qui peut être décrite comme un point & click en 2D. L’histoire de Detention se déroule durant les années 1960 à Taïwan, durant la loi martiale. Deux étudiants du lycée de Greenwood, situé au coeur d’une région montagneuse, se retrouvent piégés dans leur établissement, étrangement métamorphosé et hanté par des créatures hostiles. Basé sur le principe du side scrolling / déroulement horizontal en 2D, Detention repose sur l’exploration et la résolution d’énigmes, dans un jeu qui mélange les références culturelles taïwanaises, la mythologie chinoise, ainsi que le bouddhisme et le taoïsme.

Aujourd’hui, les spectateurs peuvent découvrir une adaptation du jeu sur Netflix. Au moment d’écrire ces lignes, les deux premiers épisodes sont en ligne. Selon le synopsis, « une élève tourmentée découvre des secrets inquiétants dans son lycée reculé alors que trahisons et phénomènes surnaturels bouleversent sa vie« .

Ce projet est une collaboration entre Netflix et le Service de Télévision Publique indépendant de Taïwan. La série n’est pas une adaptation directe du jeu mais se situe plusieurs décennies après. Les évènements du jeu de Red Candle Games sont toutefois présents dans la série en tant que matériau de flashback. Enfin, il est intéressant de noter qu’à l’inverse de nombreuses productions du géant du streaming, la série Detention est diffusée épisode par épisode, afin de coïncider avec leur diffusion taïwanaise. Un choix qui pourrait éventuellement permettre au projet d’avoir une durée de vie plus longue au niveau du bouche-à-oreille.

Les deux créations du studio, Detention et Devotion, ont par ailleurs eu le privilège d’être admises au sein des archives de la librairie Harvard-Yenching au début de l’année 2020, ce lieu étant réputé pour être la plus vaste librairie américaine traitant de l’Asie Orientale (1,3 million d’ouvrages préservés). La diffusion d’une série adaptée de leur premier jeu pourrait constituer une étape supplémentaire vers la reconstitution pour Red Candle Games.

En effet, le studio s’est retrouvé empêtré dans un scandale qui leur a coûté très cher en Février 2019, lorsqu’une insulte au président chinois Xi Jinping a été laissée par mégarde à l’intérieur de Devotion, leur seconde production. Review bombing des joueurs, sanctions du gouvernement chinois envers l’un des éditeurs, retrait du Steam Store sur recommandation de Valve, les conséquences se sont faites ressentir. Si nous n’avons pas encore espoir de voir Devotion revenir sur les serveurs Steam, les développeurs de Red Candle Games souhaitent aller de l’avant, maintiennent le cap et espèrent pouvoir communiquer bientôr sur leur prochain et troisième jeu.

Sources : PC GamerEurogamerGamekultNetflixSteam (Detention)Twitter (Red Candle Games)
Images Copyrights : Netflix

Une série animée Resident Evil sur Netflix

En plus du projet de série live action adaptant la licence Resident Evil de Capcom, Netflix vient de dévoiler une série en animation photo-réaliste, centrée sur Leon S. Kennedy et Claire Redfield.

Pas plus tôt qu’un mois auparavant, nous apprenions que Netflix avait validé un nouveau projet d’adaptation sur la célèbre licence Resident Evil de chez Capcom. Une série télévisée en live action, supervisée par Andrew Dabb, ancien showrunner de Supernatural, et vaguement fidèle à certains éléments de la série vidéoludique, avec deux soeurs Wesker en tête d’affiche. Le géant du streaming crée la surprise à l’occasion du Tokyo Game Show digital, qui a commencé le Jeudi 24 Septembre pour se conclure le Dimanche 27, en dévoilant un premier teaser pour ce qui s’intitule Resident Evil : Infinite Darkness. Un deuxième projet de série télévisée, mais au format animé 3D.

Une fois de plus, ce projet se focalise sur Leon Scott Kennedy, dont la popularité chez les fans ne cesse de se confirmer de projet en projet depuis son évolution en agent instoppable à l’occasion de Resident Evil 4 (2005). Pour l’accompagner : Claire Redfield, celle avec qui l’ancien rookie du R.P.D. avait survécu lors de l’incident de Raccoon City en 1988. À ce jour, trois films animés Resident Evil ont vu le jour, produits au Japon et adaptant directement la licence vidéoludique (à l’inverse des films de Paul W.S. Anderson). En 2008 est sorti Resident Evil : Degeneration. En 2012 a été publié Resident Evil : Damnation. Et 2017 a vu l’arrivée de Resident Evil : Vendetta. Si ces trois films ont systématiquement suivi les pérégrinations mortelles de Leon S. Kennedy, seul le tout premier l’a réuni avec Claire Redfield. Mais à en juger par le succès particulièrement fort du remake vidéoludique de Resident Evil 2, sorti en 2019, le duo Leon & Claire reste un classique indémodable, qui parle autant aux fans les plus nostalgiques qu’aux joueurs récemment convertis.

Le communiqué du Netflix Media Center ne s’étend guère sur les raisons qui ont poussé Netflix à valider ce projet en tant que série plutôt qu’en tant que film. Mais le succès sans précédent de la franchise de Capcom (plus de 100 millions de ventes cumulées), le blason redoré de la série avec la réussite artistique et critique du remake de Resident Evil 2, ainsi que la popularité indéniable de la série The Witcher – elle aussi évocatrice d’un matériau vidéoludique (même si la série adapte spécifiquement les ouvrages polonais de Andrzej Sapkowski) – ont probablement motivé les têtes pensantes de Netflix à valider un projet de longue durée plutôt qu’une production à l’unité. Un projet à même d’engendrer une fidélisation du spectateur, pour peu que la plateforme se décide à renoncer à son modèle de diffusion qui l’a rendue si populaire.

Resident Evil Infinite Darkness - Claire Redfield - Teaser - Netflix

Le géant du streaming ne se laisse pas intimider par ses dettes de plusieurs milliards de dollars (12,43 milliards, fin Septembre 2019) et préfère capitaliser sur ses 193 millions d’abonnés pour réinvestir constamment dans de la production de contenu. Et si la sortie en VOD et supports physiques pouvait encourager un très fort taux de piraterie sur les trois films animés précédents, la mise à disposition de Resident Evil : Infinite Darkness sur Netflix pourrait refléter des chiffres de visionnage autrement plus précis sur son succès potentiel. Après tout, les tarifs modiques et la popularité mondiale de la plateforme vont procurer à ce projet une accessibilité sans précédent dans l’histoire des adaptations animées de la licence de Capcom.

Resident Evil : Infinite Darkness est prévu pour 2021, exclusivement sur Netflix. La série est produite et supervisée par Hiroyuki Kobayashi, déjà à l’ouvrage sur la trilogie animée (Degeneration, Damnation et Vendetta) ainsi que sur de nombreux épisodes de la série vidéoludique. La production du projet est assurée par TMS Entertainment (Batman, Akira, Sword of the Stranger), tandis que l’exécution technique CG-3D sera effectuée par Kei Miyamoto et Quebico, spécialisés dans l’animation CG en 3D et déjà présents sur Resident Evil : Vendetta.

Sources : Netflix Media Center – IMDb – Variety –
Images Copyrights : Netflix

La bande-annonce de Doom Patrol : saison 2

La saison 2 de Doom Patrol commence dans deux semaines, le 25 Juin sur les plateformes DC Universe et HBO Max.

Le groupe des plus étranges et déjantés des super-héros revient pour une deuxième saison. Après avoir affronté l’omnipotence de Mr. Nobody en saison 1, la Doom Patrol doit maintenant faire face au passé de leur leader, The Chief.

La Doom Patrol est composée de l’ancien pilote de course Cliff Steele alias Robotman (Brendan Fraser), l’ancien pilote de chasse Larry Trainor alias Negative Man (Matt Bomer), l’ancienne star de cinéma Rita Farr alias Elasti-Woman (April Bowlby), la femme aux 64 personnalités dotées de leurs propres pouvoirs alias Crazy Jane (Diane Guerrero), et enfin Victor Stone alias Cyborg (Joivan Wade), que l’on connaît pour ses aventures avec la célèbre Justice League. Cette famille peu banale de parias est menée par le génie scientifique Niles Caulder alias The Chief (Timothy Dalton).

La première saison a débuté sur la plateforme DC Universe, mais la seconde partage dorénavant sa diffusion avec HBO Max. Chose intéressante à noter, le trailer caractérise la série comme un HBO Max Original. Le début de cette saison 2, lors du 25 Juin 2020, se fera avec pas moins de trois épisodes.

Le fait que Doom Patrol soit disponible pour le public de HBO Max ouvre certainement de nouveaux horizons pour la série en termes d’audience, tout comme il apporte un argument supplémentaire et bienvenu pour la plateforme de WarnerMedia. Le fait qu’une quinzaine de films de l’univers DC quittent HBO Max dès le 1er Juillet 2020 n’est certainement pas du goût de tous les fans de DC Comics. Les journalistes de Deadline ont confirmé que le catalogue est amené à revenir ultérieurement, suivant un principe de rotation.

AVERTISSEMENT – SPOILERS SUR LA SAISON 1

Sources : HBO Max (Youtube)DeadlineCinemaBlend
Images Copyrights : HBO Max – WarnerMedia

Un nouveau trailer pour la série Lovecraft Country sur HBO

La bande-annonce pour la nouvelle série de HBO en Août 2020 en dévoile davantage sur ses héros confrontés à l’Amérique blanche raciste et aux terreurs surnaturelles.

Atticus Freeman traverse l’Amérique des années 50 en compagnie de Letitia et Uncle George Black, à la recherche de son père disparu. Une lettre envoyée par ce dernier l’informe que la famille est censée hériter d’un bien secret dont elle s’est vue refuser l’accès. Quelque part au pays de Lovecraft.

Au casting, nous retrouvons Jonathan Majors dans le rôle principal d’Atticus Freeman, Jurnee Smollett-Bell pour incarner Letitia et Courtney B. Vance en tant que George Black.

Le projet est créé par la scénariste et productrice Misha Green, que l’on connaît pour son travail sur Sons of Anarchy (2009), Helix (2014) et surtout Underground (2016-2017) dont elle est à l’origine. La série est également supervisée avec l’aide des célèbres Jordan Peele et J.J. Abrams.

Véritable multi-casquettes, l’acteur Jordan Peele s’est illustré du côté de la réalisation avec Get Out (2017) et Us (2019). Et si une liste des projets de J.J. Abrams serait bien trop longue à énumérer, nous pouvons rappeler qu’il est actuellement en train de travailler sur plusieurs projets cinématographiques et télévisés pour le compte de Warner Bros, suite à un contrat particulièrement lucratif passé entre le groupe WarnerMedia et Bad Robot, sa société qu’il co-gère avec sa femme & PDG Katie McGrath.

La série Lovecraft Country est basée sur un roman éponyme d’horreur, écrit par Matt Ruff et publié par HarperCollins en 2016. Le projet est assuré par Afemme Inc., la société Monkeypaw Productions de Jordan Peele et Bad Robot Productions de J.J Abrams, en partenariat avec Warner Bros Television.

Le Rêve Américain repose sur la question « Qu’est-ce que la réalité ? »

Sources : The Hollywood ReporterIMDb (Misha Green)
Images Copyrights : HBO

Le trailer de Tales from the Loop chez Amazon Prime Video

Amazon Studios vient de diffuser le premier trailer pour sa future série de huit épisodes, qui oscille entre la science-fiction et le fantastique.

C’est dans une ambiance presque onirique que se dévoilent les premières images de la série Tales from the Loop produite chez Amazon Studios et Fox21 Television Studios. Les huit épisodes de la série nous raconteront les histoires d’une ville et de ses habitants qui habitent au-dessus de la « Boucle » (loop), une machine construite dans le but d’éclaircir et d’explorer les mystères de l’univers.

La « Boucle » rend possible ce qui appartenait jadis au domaine de la science-fiction. Dans cette mystérieuse ville seront dévoilés de poignants contes humains porteurs d’expériences émotionnelles universelles, tout en repoussant les limites de la narration.

Avec la diffusion d’un trailer viennent aussi quelques travaux conceptuels de l’artiste suédois Simon Stålenhag, sur lesquels ont été basés la future série télévisée. Une série qui débutera le 3 Avril sur Amazon Prime Video dans plus de 200 pays et territoires.

Les travaux conceptuels de Tales from the Loop ont servi de base pour l'élaboration de la future série sur Amazon Prime Video

La série a été créée par Nathaniel Halpern, auteur des huit épisodes et producteur exécutif. Au casting, nous retrouvons Rebecca Hall (Vicky Cristina Barcelona, The Town, Iron Man 3), Paul Schneider (Parks and Recreation), Daniel Zolghadri (Eighth Grade), Duncan Joiner (Waco) et Jonathan Pryce (The Two Popes, Game of Thrones).

Aux côtés de Nathaniel Halpern en tant que producteur exécutif, nous trouvons Mark Romanek, Matt Reeves, Adam Kassan, Rafi Crohn, Mattias Montero, Samantha Taylor Pickett and Adam Berg.

Sources: Deadline
Images Copyrights: Amazon Studios

Westworld a un trailer pour sa saison 3

« Je suis née dans ce monde. Et mes premiers souvenirs ne sont que douleur… » La troisième saison de la série SF de HBO revient le 15 Mars 2020 pour nous inviter à suivre l’aventure de Dolores au-delà du Parc Westworld.

La chaîne câblée de WarnerMedia vient de dévoiler le 20 Février la bande-annonce pour la série de Jonathan Nolan, Lisa Joy et J.J. Abrams qui s’apprête à entamer sa troisième saison, où Dolores et Bernard s’engouffrent dans l’inconnu, alors qu’ils quittent Westworld pour se rendre dans le monde réel dans l’espoir de trouver un sens à leur existence.

Au casting, nous retrouvons Evan Rachel Wood en tant que Dolores, mais aussi, tout droit venus des saisons précédentes, Thandie Newton en Maeve Millay, Ed Harris dans l’Homme en Noir, Jeffrey Wright en Bernard Lowe, Tessa Thompson en Charlotte Hale, Luke Hemsworth en Ashley Stubbs, and Simon Quarterman en Lee Sizemore.

Cette saison 3 nous amène également de nouveaux acteurs. Sont confirmés à ce jour: Aaron Paul (Breaking Bad), Vincent Cassel (Black Swan), Lena Waithe (The Chi, Master of None), Scott Mescudi (How to Make it in America), Marshawn Lynch (Brooklyn Nine-Nine), John Gallagher Jr. (The Newsroom), Michael Ealy (Stumptown) et Tommy Flanagan (Sons of Anarchy).

Sources : Deadline – IMDb
Images Copyrights : HBO – WarnerMedia

« Star Wars : The Clone Wars » dévoile un trailer pour son premier arc narratif

Disney vient de publier le trailer introduisant le premier arc narratif de la dernière saison de Clone Wars. Voici venue la Squad 99, alias Bad Batch.

En une courte vidéo d’une minute, l’équipe de Dave Filoni nous présente le concept de la Bad Batch, une escouade de clones très différents des autres car sujets à des mutations les dotant d’aptitudes supérieures aux autres modèles. L’escouade 99 est réputée au sein de l’armée des clones pour être aux antipodes de toute stratégie conventionnelle et pour faire preuve d’une attitude aussi irrévérencieuse qu’imprévisible sur le champ de bataille. L’immatriculation 99 est en l’honneur d’un clone déformé, à la fabrication défectueuse, et condamné à une vie de travaux d’entretien sur Kamino.

La série étant lancée le 21 Février 2020 sur Disney+, nous voici maintenant à une semaine du premier épisode. Ce premier arc narratif (avant Ahsoka’s Walkabout et Siege of Mandalore) sera constitué de quatre chapitres.

  1. The Bad Batch
  2. A Distant Echo
  3. On the Wings of Keeradacs
  4. Unfinished Business

Cette dernière saison est produite dans un contexte un peu particulier. L’arc narratif Bad Batch a été mis en ligne en 2015 sur le site officiel, dans une version non finalisée. Le contenu tout entier de cette saison – censée conclure les aventures d’Anakin Skywalker, Obi-Wan Kenobi et Ahsoka Tano avant les évènements de Star Wars : Episode III – Revenge of the Sith – a été écrit depuis longtemps, mais l’annulation de la série a mis des bâtons dans les roues de la production.

Sur les treize arcs narratifs non produits à ce jour, certains ont été adaptés en romans (Star Wars – Dark Disciple / Sombre Apprenti, Christie Golden, 2015) et en comics (Star Wars – Darth Maul: Son of Dathomir, Jeremy Barlow, 2014).

Sources: Les Toïles Héroïques
Images Copyrights: Lucasfilm

Un trailer pour la série Netflix « Ghost in the Shell »

Ce Lundi 27 Janvier 2020, Netflix vient de publier sur Youtube le trailer officiel pour la dernière itération de la franchise Ghost in the Shell, qui reviendra sur la plateforme du géant du streaming en tant que série animée, en Avril 2020. Ce projet constitue une nouvelle interprétation du manga d’origine créé par Shirow Masamune et ne devrait à priori avoir aucun lien avec les autres oeuvres produites entre-temps, que l’on parle des films ou des séries.

Synopsis Netflix
En l’an 2045, après la faillite du capitalisme mondial, la Section 9, une unité d’élite japonaise, mène des cyber-opérations secrètes.

Synopsis Youtube
En l’an 2045, le monde entre de manière systématique dans une « Guerre de Bien Durable ». Embauchés en tant qu’unité mercenaire, les anciens membres de l’élite du Japon, la Section 9, doivent faire face à l’apparition d’un « Post-Humain », un être doté de capacités cognitives et d’aptitudes physiques sans commune mesure.

Sous le titre Ghost in the Shell: SAC_2045, cette série est réalisée par Shinji Aramaki et Kenji Kamiyama. Shinji Aramaki possède une longue carrière dans l’animation et a été metteur en scène sur Appleseed (2004) et Appleseed Ex Machina (2007), mais aussi Space Pirate Captain Harlock (Albator, Corsaire de l’Espace, 2013), Appleseed Alpha (2014) et Starship Troopers: Traitor of Mars (2017). De son côté, Kenji Kamiyama a travaillé en tant que réalisateur sur les séries Seirei no Moribito (2007), Higashi no Eden (2009) et Cyborg 009 (2017) avant d’être propulsé aux côtés de son confrère sur le projet SAC_2045.

Ghost in the Shell est une licence auréolée d’une aura prestigieuse et s’avère être riche en adaptations. Les mangas de Shirow Masamune ont tout d’abord engendré deux films d’animation réalisés par Mamoru Oshii, Ghost in the Shell (1995) et Ghost in the Shell 2: Innocence (2004). Entre-temps est née une série d’animation ayant duré deux saisons, sous le nom de Ghost in the Shell: Stand Alone Complex (2002-2005). De cette série est né un téléfilm d’animation faisant officiellement suite à la saison 2, intitulé Ghost in the Shell: Solid State Society (2006).

Des années plus tard, en 2013, a été lancée la série Ghost in the Shell: Arise, constituée de cinq téléfilms d’animation, cinq Borders : Ghost Pain (2013), Ghost Whisper (2013), Ghost Tears (2014), Ghosts Stand Alone (2014) et enfin Pyrophoric Cult (2015). Après quoi, cette série de cinq chapitres a mené au film d’animation Ghost in the Shell: The New Movie (2015). Deux ans plus tard, en 2017, est arrivée sur les écrans l’adaptation hollywoodienne Ghost in the Shell, réalisé par Rupert Sanders, avec Scarlett Johansson dans le rôle du Major Motoko Kusanagi.

Ghost in the Shell SAC 2045 possède un nouveau style visuel qui ne plaît pas à tous les fans

Fast-forward au jour actuel. Ghost in the Shell: SAC_2045 est réalisé avec des technologies d’animation 3D par ordinateur. Son style visuel tranche très nettement avec le reste des adaptations animées, encore plus que ne le faisait la série Arise vis-à-vis de la série Stand Alone Complex, qui elle-même se démarquait des films de Mamoru Oshii. Cette fois, nous ne parlons plus de character design mais de l’ensemble du rendu graphique. Des décisions artistiques radicales qui ne trouvent pas forcément écho dans le coeur des fans, le ratio d’approbations sur la vidéo officielle Youtube étant deux fois plus faible (1,6k) que celui des impressions négatives (3,4k), à l’heure où cet article est écrit.

Il est aussi important de noter que nous avons droit à un nouveau changement de casting. À en croire le trailer, Netflix fait appel à Atsuko Tanaka, Akio Ôtsuka et Kôichi Yamadera pour incarner le Major, Batou et Togusa. Dans la série Arise, ces rôles étaient assurés respectivement par Maaya Sakamoto, Ken’ichirô Matsuda et Tarusuke Shingaki. À défaut de partir sur un design artistique semblable à celui des projets précédents, le choix de casting semble s’être porté sur des valeurs sûres auprès des fans de la licence.

Sources : GamespotNetflix YoutubeNetflixIMDb
Images Copyrights : Netflix